Siclaire.fr

Comment comparer les assurances de prêt immobilier

Si vous aimez ce contenu, n'hésitez pas à le partager.
Comment trouver les meilleures assurances de prêt immobilier du marché ?En réalité, tout dépend du contrat que vous recherchez. Une meilleure couverture? Une assurance de prêt immobilier pas chère ?Laissez nous vous guider pour bien comparer les assurances de prêt immobilier et trouver parfaite chaussure à votre pied.
Comment comparer les assurances de prêt immobilier

Comparer les assurances de prêt immobilier par leur coût.

Les différents taux et ce qu’ils représentent  

Le taux de votre assurances de prêt immobilier équivaut à un certain pourcentage de votre emprunt immobilier par an. Pour un taux de 0,2 % vous paierez donc l’équivalent de 0,2% de votre prêt immobilier par an en assurance de prêt immobilier.
Le taux varie en fonction de nombreuses données telles que votre profession, vos revenus, votre santé (si cela s’applique car pour tous les emprunts de 200 000 euros ou moins, le questionnaire de santé pour une assurance de prêt immobilier n’est plus obligatoire !), etc.
Mais la variable généralement retenue comme la plus importante est votre âge, puisque celui-ci est considéré comme facteur majeur du risque santé et invalidité garantie par l’assurance de prêt immobilier.
Ainsi en fonction de votre âge, vous pourrez vous retrouvez à comparer des assurances de prêt immobilier biens différentes, souvent découpées en 3 catégories : les 20-45 ans, les 45-65 ans, et les plus de 65 ans.
À l’intérieur de ces tranches d’âge, les taux varient et représentent le coût de l’assurance de prêt immobilier.
Voici un petit tableau d’estimation du taux en fonction des différents âges :
Entre 20 et 45 ansEntre 45 et 65 ansPlus de 65 ans
Un taux inférieur à 0,1%Environ 0,2%Environ 0,6%
Bien entendu ce tableau n’est qu’une estimation d’une moyenne, cela varie en fonction de la période, du montant et de la durée de votre emprunt et de l’établissement réalisant le prêt.
Grâce à l’effet de concurrence entre assureurs soutenu par les lois récentes sur l’assurance de prêt immobilier, les offres proposées par les assureurs individuels varient beaucoup, en fonction des âges et des profils mais également dans le temps. Ne perdez pas une occasion de faire des économies significatives sur votre assurance de prêt immobilier.
Voici un petit tableau comparateur d’assurance de prêt immobilier afin de visualiser les meilleures offres du moment :
CatégoriePour les 25-45 ansPour les 45-65 ansPour les 65+
NomBNP Paribas CardifAXA Activ PrêtMNCAP Innov Prêt
Taux0.06%0.21%0.62%
Mensualités sur100 000 euros5 €17,5 €51,7 €
Mensualités sur150 000 euros7,5 €26,25 €77,5 €
Mensualités sur200 000 euros10 €35 €103 €
Ces données sont présentées à titre indicatif et permettent de visualiser les prix du marché, elles ne sont pourtant pas représentatives du tarif qui sera attribué selon votre situation.
Pour comprendre comment faire le calcul vous même et l’appliquer à votre offre, suivez notre guide ! Comment calculer une assurance de prêt immobilier Ou demandez nous un devis gratuit en quelques minutes, plus simple et rapide, concocté par nos experts :
Et contactez nous directement pour encore plus comparer les assurances de prêt immobilier du moment !

Les frais annexes 

Même si les taux des assurances de prêt immobilier sont un bon moyen de comparer les assurances de prêt immobilier, le taux selon les âges affiché sur les brochures ne sont pas la seule source de fluctuation du prix.
La souscription à votre nouveau contrat d’assurance de prêt en elle-même  peut comporter des frais de dossier. Ce n’est pas systématique et dépend de l’assureur de votre choix. La mention exacte de leur coût est obligatoire sur le devis de l’assurance déléguée.
Votre assureur délégué peut également vous soumettre au frais d’adhésion à “l’association des assurés” dont certains assureurs individuels font partie (mais pas tous). Cette association vise à venir en aide aux assurés en détresse, et l’adhésion coûtant environ 8 euros par an est obligatoire. Ces frais doivent par ailleurs figurer clairement sur votre devis.
Ces coûts sont cependant des coûts qui ne sont pas systématiques et dépendent simplement de votre choix d’assurance.
Attention cependant : Lors d’une résiliation, l’organisme assureur chez qui vous souhaitez résilier ne peut pas vous facturer des frais de dossiers, ni d’étude de votre dossier, ni tout autre frais supplémentaires quels qu’ils soient à l’occasion de votre résiliation.
En plus de frais de dossier et d’inscriptions, il ne faut pas oublier les potentielles surprimes de votre contrat. En effet, en fonction de votre santé et de vos exclusions dans le contrat, vous serez probablement amené à vouloir améliorer votre couverture.
Votre assureur pourra alors vous proposer de faire un rachat d’assurance de prêt immobilier au moyen d’une majoration de la cotisation. Cela vous permet de bénéficier de garanties qu’ils auraient exclu du contrat en échange de surprimes, et donc d’un coût plus élevé.
L’assureur se protège alors davantage du risque, tout en vous couvrant tout de même. N’oubliez pas de bien consulter les garanties que vous désirez ainsi que leurs potentielles exclusions si vous souhaitez estimer le prix de votre offre : un taux faible peut vous laisser à racheter trop de garanties pour que cela soit avantageux !

Quel est le taux annuel effectif d’assurance ?

Depuis 2014, le TAEA (Taux annuel effectif d’assurance) vous permet de vous rendre compte bien plus clairement du coût d’une assurance de prêt immobilier. Il doit être mis en avant dans toutes les propositions de contrat d’assurance ou publicités. Il peut s’exprimer en pourcentage, en coût mensuel ou annuel, ou en coût total, et vous permet de visualiser clairement, de façon fiable et objective, le prix de l’offre et de vous aider à trouver quelle assurance de prêt immobilier choisir.
Le TAEA doit être mis en avant dans toutes les propositions de contrat d’assurance ou publicités. Il peut s’exprimer en pourcentage, en coût mensuel ou annuel, ou en coût total. Il regroupe les taux d’intérêts, les frais de dossier ainsi que les potentiels autres frais liés à l’assurance de prêt immobilier que vous devrez régler en total chez l’assureur qui le propose. Attention, le TAEA se différencie du TAEG qui lui regroupe l’ensemble des frais hors emprunt.
  • Le TAEA se calcule tel que : TAEG assurance comprise – TAEG sans assurance
N’hésitez pas à demander des devis concernant tous les calculs de l’assurance de prêt immobilier à nos experts :

Comparer les assurances de prêt immobilier par leur couverture.

Les garanties et leurs exclusions.

Outre les prix d’assurance de prêt immobilier, les garanties proposées restent un bon moyen de comparer les assurances de prêt immobilier. Elles sont le coeur de votre contrat et la véritable raison de votre souscription et ne sont donc bien sûr pas à négliger.
Les garanties obligatoires toujours présentes dans toutes assurances emprunteur :
  • La garantie décès : Garantie le paiement de la banque sans laisser de dettes à la famille de l’assuré en cas de décès de celui-ci.(Sauf suicide lors de la première année après signature, décès dû à la pratique d’un sport de haut risque, ou dû à une maladie grave connue et non déclarée)
  • La garantie perte totale et irréversible de l’autonomie : Garantie le remboursement des échéances jusqu’à amélioration de l’état de santé (si possible, sinon jusqu’à fin du remboursement) dans le cas de perte totale d’autonomie, soit l’incapacité d’effectuer 3 des gestes quotidiens essentiels : se laver, se nourrir, se déplacer, s’habiller.
Les garanties toujours présentes lors d’un  prêt immobilier  pour achat résidentiel :
  • La garantie incapacité de travail temporaire et totale : Garantie le remboursement des échéances jusqu’à amélioration de l’état de santé si l’assuré se retrouve en arrêt de travail temporaire et totale (c’est à dire pas de travail à temps partiel). Ne comprend pas les problèmes de dos et les affections psychologiques.)
  • La garantie invalidité permanente et totale : Garantie le remboursement des échéances jusqu’à amélioration de l’état de santé (si possible, sinon jusqu’à fin du remboursement) dans le cas où l’assuré n’est plus capable de travailler suite à une invalidité partielle après convalescence. Cette invalidité doit être d’au moins 66% (la perte d’un doigt est de 7%, d’un œil 20%, etc.)
Ainsi que des garanties optionnelles en fonction des contrats, telles que :
  • La garantie perte d’emploi : Dans le cas où l’assuré se retrouverait au chômage ou sans emploi après un licenciement dans une entreprise où il a exercé au moins entre 6 mois et 1 an.
  • La garantie invalidité professionnelle : réservée aux professionnels de santé, elle prend en charge le paiement des mensualités dans le cas où l'assuré serait totalement inapte à travailler de façon permanent et définitive
  • La garantie invalidité permanente partielle : Similaire à la garantie d’invalidité permanent et totale, elle prend en charge l’invalidité de 33% à 66% et n’est pas capable de prendre un travail à plein temps
  • La garantie incapacité de travailler partielle : Garantie similaire à la garantie incapacité de travail temporaire et totale, elle prend ici en charge les assurés qui devraient prendre un arrêt de travail partiel suite à une maladie ou un accident, et complète les mensualitées à hauteur de 50% de la quotité assurée.
  • La garantie Maladie non objectivable : Garantie qui prend en charge le paiement des mensualitées dans le cas d’une maladie non-objectivable (dépression, burn-out, asthme, problèmes de dos, migraine, etc.) qui provoquerait l’arrêt de travail.
La plupart des garanties ne sont prises en compte que lorsque vous êtes encore en âge de travailler, soit moins de 65 ans. Il peut donc devenir compliqué de souscrire à une assurance de prêt ou à un prêt immobilier après 70 ans. Certains assureurs peuvent tout de même prendre en charge votre profil senior à l’aide d’une surprime.
De nombreuses exclusions interviennent également pour chaque garanties et peuvent exclure votre situation ou votre besoin de garantie. Il faut donc être vigilant pour trouver une assurance de prêt immobilier sans exclusions de vos besoins spécifiques.
Le plus couramment, l’assurance ne prendra pas en compte :
  • Les situations de guerre, d’émeutes, de guerre civile ou de terrorisme.
  • Un décès ou problème de santé survenu suite à une maladie connue et pourtant non déclarée à l’assureur.
  • Les faits vous mettant personnellement en tort : blessé lors d’un crime ou d’un délit, à cause d’une trop forte consommation de drogue ou d’alcool, etc.
  • Le suicide de l’assuré durant la première année qui suit la signature du contrat.
  • Le décès après 90 ans.
  • Les accidents dû à des sports extrêmes (parapente, saut à la corde, etc.) ou des activités professionnelles dangereuses (pompier, démineur, …) ne seront pas pris en compte dans les garanties décès ou invalidités.

Les pièges

Attention aux délais de carence au moment de comparer les assurances de prêt immobilier : le temps que le contrat prenne effet ou que les garanties entrent en jeu, il se peut que vous vous retrouviez sans couverture. Les délais de carence doivent vous être précisés clairement dans le contrat et peuvent durer entre 1 mois et un an, pendant lesquels vous payez votre assurance mais celle-ci ne prendra pas encore en charge vos garanties en cas d’incident.
De façon similaire, le délai de franchise est le délai qui intervient entre le moment où vous déclarez un incident, et le moment où la garantie prendra en charge cet incident.
Vous devez également faire part de vos changement de situations à votre assureur (changement de travail, développement d’une maladie, etc.) Ce dernier peut, à la suite de cela, recalculer la couverture et parfois limiter les garanties. Si vous ne souhaitez pas cela, vous pouvez demander une clause d’irrévocabilité des garanties, qui assure que celles-ci ne peuvent être modifiées sans votre accord.
Attention aussi aux pièges de rédaction quand vous allez comparer les assurances de prêt immobilier !Même si vous pensez être correctement assuré, il arrive que certains mots lus rapidement ou ayant une définition différente de la votre pour votre assureur vous induisent en erreur.En cas de doute, contactez nous et nous vous aiderons à tout comprendre :

Le cas des profils âgés ou à risques

Comparer les assurances de prêt immobilier pour les 20-40 ans en bonne santé, ça n’a rien à voir avec comparer des offres pour les plus de 65 ans ou personnes à risques. Certains paramètres sont à bien prendre en compte lors de choix d’assurance de prêt immobilier avec risque aggravé de santé.
Dès 60 ans, les risques de santé s’accumulent et seront pris en compte d’une façon ou d’une autre.
Le coût peut être abordé de deux façons : soit votre âge ou problème de santé est pris en compte dans le prix dès la souscription au moyen d’une surprime. Soit le risque est pris en compte au fur et à mesure des années, alors que votre assureur augmentera annuellement le coût à chaque date anniversaire.
Certaines garanties peuvent même être limitées, voire inactives après un certain âge. Sans compter les garanties relatives au travail qui seront par défaut accessibles si vous êtes à la retraite ou en incapacité de travailler pour raisons médicales.
Sachez que les limites de souscription à l’assurance de prêt immobilier de groupe (proposé par votre banque) pour les personnes âgées vont environ jusqu’à 65-85 ans, mais les limites de garanties vont rarement au delà de 70 ans, là ou un contrat individuel chez une assurance de prêt immobilier tiers peut étendre ses couvertures jusqu’à 85 ans. C’est aussi l’assurance de groupe qui aura le moins de tolérance pour les risques graves de santé, là où l'assurance de prêt immobilier individuelle est bien plus adaptable et vous prendra en charge davantage pour une meilleure couverture.
En cas de demande d’assurance de prêt immobilier et refus de prise en charge pour raison de santé, une autre option s’offre à vous pour obtenir un contrat sans exclusion au coût adapté aux revenus modestes. Pour en savoir plus consultez cet article :  Que faire en cas de refus assurance prêt immobilier 
Ou contactez-nous dès maintenant : des conseillez à votre écoute vous épaulent gratuitement dans vos démarches !
En conclusion :
Comparer les meilleures offres en fonction de leur coût ou de leurs garanties, sans rien oublier !
Obtenez une étude personnalisée et gratuite en appelant le  01 84 80 17 89  ou en demandant à se faire contacter via ce  formulaire . Faites des économies en améliorant votre couverture.